Un autre point de vue

Je suis toujours étonné de constater comment, à différents moments de l’année et sous différentes lumières, les endroits connus se révèlent sous un autre jour. La lumière y est pour beaucoup évidemment et, comme paramètre premier de la photographie, elle ne cesse de nous obliger à regarder ces lieux sous un autre point de vue.

Ce matin, dès mon réveil, je savais que la matinée allait être exceptionnelle et il n’était pas question que je passe à côté. Le soleil était radieux et, en ce début de journée, il jetait un éclat doré sur tout ce qu’il touchait et les nombreux nuages épars étalaient de larges plaques d’ombres sur les collines et les champs.

Je suis donc parti armé de mon arme préférée, le Fujifilm X-T1, admirer les paysages de l’Estrie et me geler les oreilles et les doigts (littéralement) sur les hauteurs d’Orford et de Hatley pour croquer ces paysages.


I am always amazed how, at different times of the year and in different light conditions, known locations are revealed in a, litteraly, new light. It has a lot to do, of course, that light is the first parameter of photography, it forces us to look at these places from a different perspective.

This morning as I woke up, I knew the day was going to be exceptional. There was no way I was going to miss it. The sun was shining through scattered clouds, splashing large patches of shadows on the hills and fields and casted a golden glow over everything he touched.

Armed with my favorite weapon, the Fujifilm X-T1, I went off to admire the landscapes of the Eastern Townships and freeze my ears and fingers (literally) on the heights of Orford and Hatley trying to get them to you.

Texte et photos © 2014 OLNEY