Contrastes du quotidien

J’avais en tête des images insistantes aux contrastes forts. Des photos magnifiques qui me hantaient depuis que, tôt en matinée, j’étais passé au travers du magazine Flipboard du Kage Collective.

Je souhaitais donc travailler les contrastes aujourd’hui. C’est que j’ai fait, mais dans des conditions beaucoup moins exotiques que celles dans lesquelles les photos des collaborateurs du Kage les prennent. Je ne suis pas allé au bout du monde, dans des contrées sauvages ou auprès des grands musiciens jazz de ce monde, non, je me suis contenté de mon entourage immédiat… la maison.

Bien sûr je serais parti sur un nowhere avec plaisir, mais les réalités du monde et du travail en freelance font que j’ai plutôt dû répondre à des demandes de soumission et discuter avec des clients. Remarquez que c’est tout aussi plaisant et gratifiant, juste moins exotique.

Je fais donc aujourd’hui une ré-interprétation des choses du quotidien. Comme je l’ai écrit dans un autre article, je me suis imposé de « regarder, avec un oeil nouveau, les choses et les situations du quotidien et les interpréter en photographie« .  Voici ce que ça donne.

Texte et photos © 2014 OLNEY