Fujifilm MCEX-16 - Mes premiers essais

Premiers essais du tube d'extension MCEX-16 de Fujifilm

En novembre dernier, Fujifilm annonçait la sortie de nouveaux produits très attendus ; les tubes d’extension macro (ou bagues d’allonge) MCEX-11 et MCEX-16, et c’est aux environs de Noël qu’ils ont été rendus disponibles. Je viens tout juste de me procurer le MCEX-16 et, évidemment, l’ai mis à l'oeuvre immédiatement.

Jusqu’alors, pour qui savait chercher sur le Web, il était toujours possible de se procurer des tubes macros auprès d’autres fabricants, chinois pour la plupart. Le hic, c’est que ces tubes sont, plus souvent qu’autrement, composés de plastique de piètre qualité, que la bague de monture est faite d’aluminium et qu’ils n’offrent pas le couplage électronique permettant d’utiliser les fonctions d’autofocus ou le contrôle de l’ouverture.

Ce que Fujifilm nous offre avec le MCEX-11 et le MCEX-16, ce sont des tubes de fabrication et de finition irréprochables, un corps et une bague de monture tout métal de première qualité et qui, bien sûr, comporte tout les couplages électroniques nécessaires.

Si vous êtes comme moi et ne faites de la macro qu’occasionnellement, ces tubes s’avèrent des outils très intéressants à une fraction du prix d’un objectif dédié à la macro. Qu’on me comprenne bien, ils ne remplacent pas un objectif macro mais permettent de dépanner quiconque aura besoin d’un plan rapproché. De plus, ils prennent peu de place dans votre sac.

Ce que font ces tubes est simple ; ils allongent légèrement la distance entre l’objectif et le senseur (de 11 mm dans le cas du MCEX-11 et de 16mm pour le MCEX-16), permettant de réduire la distance minimale de focus de l’objectif auquel il est couplé. Ainsi, ce que vous photographiez vous apparaît plus près et cela se traduit par conséquent sur le fichier. Ils peuvent être montés tant sur un objectif non-macro que sur un objectif macro, augmentant encore un peu plus ses capacités.

L’utilisation de ces tubes n’est pas aussi simple que d’utiliser un objectif macro, cependant. La marge de manoeuvre pour établir le focus est grandement réduite et il faudra s’attendre à devoir bouger soi-même (se rapprocher ou se distancer du sujet) pour établir le focus optimal. Comme le MCEX-16 magnifie encore plus l’image que le MCEX-11 la marge de manoeuvre est évidemment réduite d’autant. De plus, il est possible que ces tubes induisent une distorsion de l’image qui sera plus ou moins apparente en fonction du sujet photographié et, selon certains, une perte d’information dans les coins de l’image.

Ils demeurent cependant des outils précieux et vous pouvez juger par vous-même des résultats en regardant les images que j’ai réalisées avec le MCEX-16. Il ne s’agit pas d’un test, loin de là. Je m’amusais simplement avec ce nouveau joujou, sans prétention aucune. Les prochaines seront bien meilleures.

Enfin, il faut noter que les tubes ne fonctionnent pas avec tous les objectifs à monture X. Vous aurez avantage à consulter le document présentant toutes les spécifications sur le site de Fujifilm.

Texte et photos © 2015 OLNEY