Mon Fujifilm X-T1

C’est quelque chose d’à la fois excitant et un peu inquiétant que de changer d’appareil photo. Mon habituel Nikon D700 m’a bien servi et m’a permis de renouer avec la photographie et de m’initier au numérique que je n’avais pas encore pratiqué. Eh oui, je suis de l’époque des Nikon AF, Canon A-1 et du fameux film Ilford HP5… c’est dire comme je suis vieux ! Alors de passer tout d’un coup à un système « mirrorless », ouf. Pourtant, je m’y suis retrouvé encore plus rapidement avec ce Fujifilm X-T1.

Il y a, avec cet appareil, un certain je ne sais quoi qui se rapproche de nos appareils argentiques. Ça réside à la fois dans le look un peu rétro, mais aussi beaucoup dans la prise en main, l’ergonomie et l’ensemble des boutons. Quel plaisir, par exemple, que de contrôler à nouveau l’ouverture à la bague de l’objectif !

Jusqu’ici, tout me semble bien. Le rendu est superbe, les simulations des films Fuji sont très réussies et la qualité des fichiers RAW exceptionnelle, grâce au capteur X-Trans unique à Fujifilm. Malheureusement le traitement qu’en fait Lightroom est loin d’être à la mesure de ce que fait Capture One. Même Aperture interprète mieux ces fichiers.

Enfin, je m’amuse à découvrir les possibilités de ce nouvel appareil. Je suis encore en rodage, mais ça s’en vient. Voici donc mes premiers essais.


It’s something both exciting and a bit worrying to change camera. My usual Nikon D700 has served me well and allowed me to reconnect with photography and introduced me to digital, wich I had not yet practiced. Yes, I am of the days of Nikon AF, Canon A-1 and Ilford HP5. OK, I’m old! So, making the move to a « mirrorless » system, phew… Yet I quickly felt at home with this Fujifilm X-T1. That beautiful piece of equipment has a « je ne sais quoi » that immediatly makes you think of those older camera bodies. It lies both in the somewhat retro look of course, but also in the ergonomics of all those buttons and dials and the way they all fall right at your fingers. What a pleasure, for example, to control the aperture with the ring!

So far, everything seems fine. Rendering is superb, Fuji film simulations are great and the RAW files, thanks to the X-Trans sensor unique to Fujifilm, are outstanding. Unfortunately Lightroom processing of these raw files lags behind other softwares, like Capture One for example or even the now defunt Aperture. On the other hand, Adobe has implemented Fuji film profiles and believe me they are quite good.

So, I’m having fun discovering this new tool. Still learning anyhow. Here are my first attempts.

 

Texte et photos © 2014 OLNEY