Games are over

Les rues sont désertes… Aucun rire d’enfant ne se fait entendre, aucun bruit de course ou de joyeuses chamailleries. Ni mère, ni père, ni grands-parents qui regardent par-dessus leurs épaules, constamment à l’affut de tout ce qui se passe… absolument personne.

C’est que l’école est commencée, évidemment. Les parcs et les rues sont abandonnés dans l’attente du weekend et des quelques-uns qui leur paieront une visite. Ces glissoires, balançoires et arbres à singe attendant simplement d’être démantelés et remplacés par les bandes des patinoires, pour que la neige puisse tomber, encore.


Streets are deserted… Nowhere do you hear children laughing, running of playfully fighting… No mother, father or granny watching over their shoulders, aware of everything… absolutely no one. Games are over.

School has begun, of course. Parks and streets are left alone… waiting for the weekend and those few who are still willing to pay them a visit. Those slides, swings and monkey tree awaiting to be put down and replaced by hockey rinks, so snow can fall again.

Texte et photos © 2014 OLNEY