The power of the X-Trans file

power of x trans files

We all make mistakes, once in a while. Sometimes more often than that. Sloppiness is probably the main reason why. That's what happened to me this week while shooting for fun in Montréal. I've been shooting at 6400 ISO the night before and, in bright sunlight the morning after, I didn't even bother with my settings, dialed in my C3 set-up for jpegs, and that was it. Never looked at anything else but compensate exposure here and there. I was weary, exhausted by the long drive and the traffic jams and just shot what was there. Not thinking. Without a single look at the histogram, just snapping and snapping again. Later, realizing it, I just put the ISO button back to Auto without looking at the Auto ISO set-up that, of course, I had changed the night before. Sloppy, weary and unaware.

I ended up with badly composed (a lot of cropping...) and poorly exposed files all day long. In the evening, I got sluggish speeds and camera shake. Thanks to the amazing quality and power of the X-Trans file, I managed to get out decent snapshots from most of the files (I won't use the word "photographs" for these). None of them is great. None of them is going to get to my portfolio, but it shows how great the Fuji RAW files are.

The first three images were shot at 6400 ISO, the last four at sluggish speeds.

Nous faisons tous des erreurs, à l'occasion. Quelquefois, nous en faisons plus fréquemment. Le manque d'attention ou la paresse en sont souvent les principales raisons. C'est ce qui m'est arrivé. plus tôt cette semaine, alors que je prenais quelques photos pour le plaisir lors d'une visite à Montréal. La veille, j'avais pris quelques photos de nuit à 6400 ISO et avait modifié mes paramètres en conséquence. Le lendemain, en plein soleil, je n'ai pas porté attention le moins du monde à ce que je faisais. J'ai simplement sélectionné mes paramètres préférés pour les jpegs, c'est tout. Je n'ai rien fait d'autre si ce n'est de compenser l'exposition, ici et là. J'étais brûlé, fatigué par la route, dérangé par les travaux et les bouchons de circulation et me suis mis à prendre des clichés, encore et encore; sans réfléchir, sans jamais regarder mon histogramme, clic..., clic..., clic.... Réalisant plus tard que j'étais à 6400 ISO, je suis retourné à Auto ISO mais, je n'ai jamais même pensé à revoir mes paramètres d'Auto ISO, paramètres que j'avais également modifiés la veille, évidemment. Fatiqué, paresseux ou inconscient...

Je me suis évidemment retrouvé avec des images à la composition douteuse (beaucoup de recadrage nécessaire), et des fichiers mal exposés tout au long de la journée et, le soir venu, des vitesses trop lentes qui induisent des mouvements de caméra. Grâce à la qualité exceptionnelle et à la puissance des fichiers X-Trans de Fuji, j'ai réussi à tirer des clichés décents de la plupart des fichiers (je n'ose pas utiliser le terme de "photographies" pour ces clichés). Pas un seul n'est fantastique. Aucune de ces images ne se retrouvera dans mon portfolio, mais elles permettent de constater toute la puissance des fichiers RAW de Fuji.

Les trois premières images sont prises à 6400 ISO, les quatre dernières à des vitesses trop basses.

Texte et photos © 2016 OLNEY

Prince Edward Island - I

prince edward island i

Ça fait déjà un bon bout de temps que je n'ai rien publié sur le site, plus d'un mois en fait. Trop occupé, à gauche et à droite. Heureusement, quelques jours de vacances à l'Île m'ont permis de refaire le plein, de m'éclaircir l'esprit et de m'ouvrir les yeux... encore une fois.


It's been a while since I've posted anything on the website, more than a full month actually. Been to busy, here and there. Thankfully, a few days on the Island git my tank full, cleared my head and opened my eyes... yet again.

Texte et photos © 2016 OLNEY

Propos éparpillés II | DOUTE

Ceci est le second des courts articles initialement prévus pour n'en constituer qu'un seul. Le premier traite d'inspiration, le troisième de musique.

DOUTE

Il y a également ce fameux passage à Capture One. L'application est passée, de façon un peu inattendue, de la version 8 à la 9. J'ai tellement travaillé à assimiler le fonctionnement de cet outil et à personnaliser l'interface et les raccourcis qu'il est maintenant bien en main. Pourtant, un doute subsiste; éditer les photos est devenu tellement rapide avec CO9 que je me demande à chaque fois si je n'ai pas loupé des étapes. C'est fou, non? Alors je démarre Lightroom, pour des fins de test d'une certaine façon, de comparaison à tout le moins et j'arrive difficilement à y recréer ce à quoi je suis parvenu avec CO9. Il manque toujours un petit quelque chose que je n'arrive pas à reproduire. Du temps perdu, finalement.

Et il y a le nouveau moteur de rendu intégré à cette version 9. Je ne sais pas ce qu'en disent les autres utilisateurs, je n'ai rien lu ni rien cherché à ce sujet, mais il me semble, personnellement, un peu trop chargé en réduction du bruit et en netteté, du moins dans ses configurations par défaut. C'est comme si les photos étaient déjà un peu trop développées. C'est subtil, mais c'est là. Ça m'oblige a réduire l'effet de certains ajustements, de revenir à zéro dans certains cas et de faire des allers-retours qui, au final, créent le doute. C'est particulièrement le cas avec la réduction de bruit, la netteté et la clarté. Suis-je le seul à avoir cette impression?

Reste que c'est fatigant ce doute constant, car au final, ça allonge le processus plutôt que de le simplifier. Si en plus je dois développer les fichiers deux fois pour être satisfait... je ne suis pas sorti du bois.



This is the second of the short posts originally planned to be one. The first deals with inspiration, the third music.

DOUBT

There is also that switch from Lightroom to Capture One. There was an unexpected upgrade from version 8 to 9. I've worked hard to learn how to properly use this tool and customize the interface and shortcuts in a way that suits my process. Still, some doubt lingers; editing photos has become so fast with CO9 that I wonder, each and every time if I have not missed a step or two. It's crazy, right? So I open up Lightroom, for testing purposes in some way, and I hardly, and rarely, succeed at recreating what I managed to achieve with CO9. There's always something missing, something in the overall tonality that I can't reproduce. I simply lost my time, finally.

And then, there is the case of the new rendering engine built in this version 9. I don't know what other users are saying about it, I have not read anything nor sought to find anything, but it seems to me, that it's a little overloaded with noise reduction and sharpness, at least in their default configurations. It is as if the pictures were already too developed. It's subtle, but it's there. That forces me to reduce the effect of certain adjustments, returning to zero in some cases and make round trips which ultimately create doubt. This is particularly the case with noise reduction, sharpness and clarity. Am I the only one with that impression?

Still, this constant doubt gets tiring. In the end, it lengthens the process rather than simplify it. I have to develop the files twice to be satisfied ... I'm not out of the woods yet.

Break

J'ai pris un break. Une pause d'écriture au cours des deux derniers mois. Vous vous en êtes rendu compte, j'espère.

C'est que je me suis appliqué à autre chose ces derniers temps; reprendre ma santé en main. Pas d'inquiétudes particulières, simplement le sentiment qu'il était temps.

Cesser de fumer, manger plus sainement et moins... surtout, être plus actif physiquement; c'est là l'essentiel. Ça semble peu, mais ça a pris "tout mon petit change" comme le veut l'expression. Je réalise aujourd'hui même que Donovan Bond, mon pendant ontarien de FujiTuesday, est également passé par là, ce qui expliquait le calme prolongé de son blog; Fuji vs Fuji

Je ne suis pas resté inactif en photo néanmoins. Je n'ai simplement rien publié. J'ai notamment fait un contrat pour lequel on m'a contacté du Maryland. Ça fait un petit velours...

J'ai aussi, et surtout vu et lu de bien belles choses.

D'abord, toute la récente série de Patrick La Roque avec le prototype du Fuji X-Pro 2 et la série qu'il vient de commencer sur son court séjour au Japon (je suis jaloux... tant de nouveaux lieux, de nouvelles sensations... pour le plaisir de nos yeux, tout de même). Vous pouvez trouver ça ici et ici... plus que joli, inspirant.

Bert Stephani est également reparti à la chasse et ça a donné ceci sur Kage Collective... superbe.

Il y a également eu Under a vagrant sun le premier ouvrage collectif du Kage Collective... encore!

Et, comme toujours, plusieurs excellents articles sur LENS, le blog photo du New York Times. Il faut être abonné pour voir plus de 5 articles mais bon, allez y faire un tour, vous ne serez pas déçu.

Je reprends donc le collier ici, à mon rythme, avec quelques photos du shooting de produit et des clichés de ce drôle d'hiver.


I took a writing break in the last two months. You did realize it I hope.

I have applied myself to something else these days; getting my health back. I had no specific concern but the feeling that it was time. 

So I stopped smoking, started to eat less and more balanced meals, and got back back to a more physically active lifestyle (hitting the gym as a matter of fact). Nothing much as you can see, but it took the best out of me for these last two months. I realized today that my FujiTuesday buddy from Toronto, Donovan Bond, went trough the same thing and got back to his Fuji vs Fuji blog after a 3 months leave.

Luckily I have not been totally inactive in photography. Incidently, I've been called by a Maryland studio for a shooting gig I did. It's great to see that some people see my work, from 1000 km away.

I've also read and saw some beautiful things...

First, the recent series of shots Patrick La Roque took with the X-Pro 2 prototype he basically used daily last fall, and the new series he just started from his short trip to Japan for a Fujifilm event (I'm jealous, such exotic new places and things to see and feel, even if we derive pleasure from it). You'll find all that here and here... simply beautiful and inspiring.

Bert Stephani also has a new series on hunting on Kage Collective... superb!

There was Under a vagrant sun the first real collective effort of the Kage Collective... yet again!

And finally, as it's always the case, many great posts on the New York Times photography blog, LENS. You have to subscribe to see more than 5 posts but hey... just go and see by yourself.

So I'm back, and I'll go at it at my own drum beat.. Here are shots from the commercial gig and of this strange winter we're having.


Texte et photos © 2016 OLNEY

Saturation


Pas d'articles aujourd'hui, simplement quelques mots pour vous rendre compte que je continue d'explorer et de me familiariser avec Capture One Pro. Ces quelques photos témoignent de mes expériences actuelles avec la saturation et la tentative de reproduire mes courbes préférées.


No real post today. Just a few words to tell you I'm still getting used to Capture One Pro. These pics are born from experiments with saturation and trying to reproduce my beloved curves.

Texte et photos © 2015 OLNEY