Going outside

OLNEY-going outside.jpg

Aller dehors. Simplement. Pour aucune autre raison que d’y être et de profiter des derniers rayons de soleil. Y sentir la mousse et le vent, respirer l’odeur âcre de la terre humide et écouter bruisser les feuilles mortes. Contempler la nature estivale mourrir tout doucement, en se mirant une dernière fois dans l’eau. Et pour s’amuser.


Going outside. Simply. For no other reason than to be there and enjoy the last rays of sunshine. To feel the moss and the wind, breathe the pungent smell of the damp earth and listen to rustling leaves. To contemplate the slow death of summer reflecting in water. And to play.


Texte et photos © 2018 OLNEY

L'hiver s'accroche

OLNEY-hiver-accroche.jpg

Les traces de l'hiver s'accrochent partout. Un peu de lumière du printemps, ici et là, trop peu pour s'en contenter.

Braver la grisaille omniprésente, mettre le nez dehors autant que possible, c'est peut-être la seule façon de composer avec ce que la nature nous offre.


Texte et photos © 2018 OLNEY

Souvenirs d'été - II

souvenirs-ete-II

D'autres souvenirs de cet été; des fleurs, des voyages, des expériences et, bien sûr, une éclipse.


Other memories of this past summer; some flowers, a lot of traveling, a few experiences and, of course, a solar eclipse.

Texte et photos © 2017 OLNEY

Souvenirs d'été - I

OLNEY-souvenirs-été-I.jpg

Drôle d'été que celui qui se termine bientôt. À première vue, le climat que nous avons eu, toujours incertain et menaçant, laisse une impression de non-accomplissement, comme s'il n'était jamais parvenu à maturité. C'est peut-être mon âge qui me rattrape et me laisse l'impression générale d'avoir été spolié de moments joyeux, clairs et lumineux.

À mieux y regarder cependant, il me reste ces images de matins glorieux, de moments heureux et de soirs tranquilles.


The summer that ends soon has been a strange one. At first glance, the climate we have had all summer long, uncertain and threatening, leaves an impression of non-fulfillment, just as if it had never bloomed. My age may be catching up with me and leaves the impression of having been robbed of joyful, clear and luminous moments.

But, as I looked over the pictures I took all summer long, I realized there were still some glorious mornings, happy moments and quiet evenings.

Texte et photos © 2017 OLNEY