Été

Souvenirs d'été - II

souvenirs-ete-II

D'autres souvenirs de cet été; des fleurs, des voyages, des expériences et, bien sûr, une éclipse.


Other memories of this past summer; some flowers, a lot of traveling, a few experiences and, of course, a solar eclipse.

Texte et photos © 2017 OLNEY

Souvenirs d'été - I

OLNEY-souvenirs-été-I.jpg

Drôle d'été que celui qui se termine bientôt. À première vue, le climat que nous avons eu, toujours incertain et menaçant, laisse une impression de non-accomplissement, comme s'il n'était jamais parvenu à maturité. C'est peut-être mon âge qui me rattrape et me laisse l'impression générale d'avoir été spolié de moments joyeux, clairs et lumineux.

À mieux y regarder cependant, il me reste ces images de matins glorieux, de moments heureux et de soirs tranquilles.


The summer that ends soon has been a strange one. At first glance, the climate we have had all summer long, uncertain and threatening, leaves an impression of non-fulfillment, just as if it had never bloomed. My age may be catching up with me and leaves the impression of having been robbed of joyful, clear and luminous moments.

But, as I looked over the pictures I took all summer long, I realized there were still some glorious mornings, happy moments and quiet evenings.

Texte et photos © 2017 OLNEY

The power of the X-Trans file

power of x trans files

We all make mistakes, once in a while. Sometimes more often than that. Sloppiness is probably the main reason why. That's what happened to me this week while shooting for fun in Montréal. I've been shooting at 6400 ISO the night before and, in bright sunlight the morning after, I didn't even bother with my settings, dialed in my C3 set-up for jpegs, and that was it. Never looked at anything else but compensate exposure here and there. I was weary, exhausted by the long drive and the traffic jams and just shot what was there. Not thinking. Without a single look at the histogram, just snapping and snapping again. Later, realizing it, I just put the ISO button back to Auto without looking at the Auto ISO set-up that, of course, I had changed the night before. Sloppy, weary and unaware.

I ended up with badly composed (a lot of cropping...) and poorly exposed files all day long. In the evening, I got sluggish speeds and camera shake. Thanks to the amazing quality and power of the X-Trans file, I managed to get out decent snapshots from most of the files (I won't use the word "photographs" for these). None of them is great. None of them is going to get to my portfolio, but it shows how great the Fuji RAW files are.

The first three images were shot at 6400 ISO, the last four at sluggish speeds.

Nous faisons tous des erreurs, à l'occasion. Quelquefois, nous en faisons plus fréquemment. Le manque d'attention ou la paresse en sont souvent les principales raisons. C'est ce qui m'est arrivé. plus tôt cette semaine, alors que je prenais quelques photos pour le plaisir lors d'une visite à Montréal. La veille, j'avais pris quelques photos de nuit à 6400 ISO et avait modifié mes paramètres en conséquence. Le lendemain, en plein soleil, je n'ai pas porté attention le moins du monde à ce que je faisais. J'ai simplement sélectionné mes paramètres préférés pour les jpegs, c'est tout. Je n'ai rien fait d'autre si ce n'est de compenser l'exposition, ici et là. J'étais brûlé, fatigué par la route, dérangé par les travaux et les bouchons de circulation et me suis mis à prendre des clichés, encore et encore; sans réfléchir, sans jamais regarder mon histogramme, clic..., clic..., clic.... Réalisant plus tard que j'étais à 6400 ISO, je suis retourné à Auto ISO mais, je n'ai jamais même pensé à revoir mes paramètres d'Auto ISO, paramètres que j'avais également modifiés la veille, évidemment. Fatiqué, paresseux ou inconscient...

Je me suis évidemment retrouvé avec des images à la composition douteuse (beaucoup de recadrage nécessaire), et des fichiers mal exposés tout au long de la journée et, le soir venu, des vitesses trop lentes qui induisent des mouvements de caméra. Grâce à la qualité exceptionnelle et à la puissance des fichiers X-Trans de Fuji, j'ai réussi à tirer des clichés décents de la plupart des fichiers (je n'ose pas utiliser le terme de "photographies" pour ces clichés). Pas un seul n'est fantastique. Aucune de ces images ne se retrouvera dans mon portfolio, mais elles permettent de constater toute la puissance des fichiers RAW de Fuji.

Les trois premières images sont prises à 6400 ISO, les quatre dernières à des vitesses trop basses.

Texte et photos © 2016 OLNEY

Prince Edward Island - I

prince edward island i

Ça fait déjà un bon bout de temps que je n'ai rien publié sur le site, plus d'un mois en fait. Trop occupé, à gauche et à droite. Heureusement, quelques jours de vacances à l'Île m'ont permis de refaire le plein, de m'éclaircir l'esprit et de m'ouvrir les yeux... encore une fois.


It's been a while since I've posted anything on the website, more than a full month actually. Been to busy, here and there. Thankfully, a few days on the Island git my tank full, cleared my head and opened my eyes... yet again.

Texte et photos © 2016 OLNEY

Rattrapage

rattrapage

Près de 45 kilos de viande; d'agneau, de porc et de dinde, ont été nécessaires à la grande fête estivale du feu, le barbecue. 45 kilos pour réunir, dans un coin isolé de l’Estrie, une cinquantaine d’amis, de connaissances et d’étrangers à l’approche du solstice tant attendu.

C’était une belle occasion à saisir pour moi, une façon de marquer la fin du mandat qui m’a occupé tout le printemps, depuis les tout premiers jours de mars jusqu’à la Saint-Jean qui vient. Grâce à ça, j’ai découvert des gens formidables, généreux et engagés et une région que je ne connaissais que de nom, mais qui m’est plus familière maintenant.

Forcément, tout ça m’a un peu éloigné de la photo et j’ai beaucoup de travail à rattraper et de lecture à faire. J’ai notamment à me plonger un peu plus dans l’actualité du monde de la photographie, que Fujifilm a largement animée ces derniers mois.

D’abord avec la sortie du X-Pro 2, plus que digne successeur de l’iconique X-Pro 1 selon la très vaste majorité des observateurs qui ont eu l’occasion de le tester ou qui l’ont acquis depuis. Senseur X-Trans III, 24,3 Mpx, viseur hybride, AF amélioré, 2 fentes SD, utilisation possible de fichiers RAW compressés et j’en passe. L’élément clé de cette nouvelle mouture est bien évidemment le nouveau processeur X-Processor Pro, plus rapide bien sûr, mais qui offre également de nouvelles possibilités et permet, grâce à une gestion du bruit dont Fuji seul a le secret d’avoir recours à la simulation de film argentique ACROS; plaisir des yeux assuré!

Les « reviews » ne manquent pas, mais je vous suggère celles-ci, parmi d’autres:

X-PRO2, ACROS & SOOC…

A PORTRAIT OF EDUARD ~ X-PRO2 & ACROS FILM SIMULATION

Film Simulation, Revolution by Continuous Evolution

Fujifilm X-Pro2 Review – Substance over specs and the X-T2 ghost

Sans oublier toute la série FROM LEO TO REVELATION de Patrick La Roque

Pour ma part, j’attends avec fébrilité la sortie imminente du X-T2, Fuji Rumors avance la mi-juillet. Tous les raffinements introduits dans le X-Pro 2 sont envisageables ici, et peut-être quelques surprises inattendues. Je vais sans doute profiter de la nouvelle offre de Lozeau, Essayer avant d’acheter si le X-T2 devient disponible. Dilemme et discussion avec moi-même en vue!

Du côté des objectifs également il y a de quoi se mettre sous la dent. Si je n’ai pas tiqué à la sortie du XF 35mm F2 R WR, c’est que j’ai déjà le F1.4 qui me satisfait pleinement et est d’une luminosité exceptionnelle, je ne vois pas l’utilité de changer ni de l’ajouter à l’arsenal. Là où ça se complique, c’est avec l’annonce du XF 100-400mm et, surtout, du XF 120mm Macro. Il reste que pour l’instant, mes yeux sont plutôt tournés vers un objectif sorti en 2015, le XF 90mm R LM WR.

Je vous laisse avec ces quelques photos.

Nearly 45 kilos (100 pounds) of meat; lamb, pork and turkey, were necessary for the big summer festival of fire, the barbecue. 45 kilos to get together, in a secluded corner of the Eastern Townships, about fifty friends, acquaintances and strangers to salute the arrival of the much anticipated solstice.

It was a great opportunity for me, a way to mark the end of the job that kept me busy all spring, since the first days of March until the Fête nationale du Québec later this week. Thanks to that gig though, I met wonderful, generous and committed people and discovered a region I only knew by name. It seems more familiar to me now.

Inevitably, I drifted away from photography a bit and I have a lot of work to catch up and reading to do. I have to dive deeper into the news of photography, news that Fujifilm has largely animated in recent months.

There was of course the release of the X-Pro 2, a more than worthy successor to the iconic X-Pro 1 as the vast majority of observers who had the opportunity to test are saying. There are a lot of improvements here; X-Trans sensor III, 24.3 MP, a superb hybrid viewfinder, improved AF, 2 SD slots, possible use of compressed RAW files and so on. The key element of this new version is obviously the new X-Processor Pro, faster of course, but that also offers new possibilities and, thanks to Fujifilm own and secret recipe for noise management, the use of the ACROS film simulation; a treat for the eyes!

There are a lot of reviews available, here are some:

X-PRO2, ACROS & SOOC…

A PORTRAIT OF EDUARD ~ X-PRO2 & ACROS FILM SIMULATION

Film Simulation, Revolution by Continuous Evolution

Fujifilm X-Pro2 Review – Substance over specs and the X-T2 ghost

And don't forget the whole FROM LEO TO REVELATION series by Patrick La Roque

For my part, I anticipate the imminent release of the X-T2, Fuji Rumors is proposing mid-July. All the refinements introduced in the X-Pro 2 are possible here, and there could be a few unexpected surprises. I'll probably enjoy the new Try before you buy offer that Lozeau has put up. That is if the X-T2 becomes available. I’ll be facing a dilemma and expect a good discussion with myself!

As for lenses, there is also something to chew on. If I have not winced at the release of the XF 35mm F2 R WR, it’s that I already own the F1.4 which satisfies me and is exceptionally sharp, I honestly think I have no need for it. It gets more complicated with the announcement of the XF100-400mm and the XF 120mm Macro. More discussions ahead. Still, for now, my eyes are on the XF 90mm R LM WR.

I leave you with these pictures.

Texte et photos © 2016 OLNEY